Un rêve de Phébus

Journal.

Sérotonine

Quelques heures passées en famille hier autour d’une galette des rois, de deux même puisque nous étions 11. Un moment à la fois agréable mais trop court. J’ai terminé assez rapidement Sérotonine. Il contient des phrases très drôles, comme toujours chez Michel Houellebecq, mais est d’une tristesse absolue. Quelqu’un de déprimé pourrait le lire pour constater qu’il y a pire que lui, à moins qu’il ne se suicide une fois le roman achevé. J’ai survécu. (...)

Je n'aime pas vendre les livres

Je profite d’un mercredi sans copies pour poursuivre le rangement des livres dans les bibliothèques de la salle à manger. La présentation des livres va être de nouveau plus ordonnée. J’en extrais encore une grande quantité pour les donner. Je n’aime pas vendre les livres. (...)

Je ne suis pas assez intellectuel

Je ne sais pas si les Gilets jaunes intéressent beaucoup de monde mais ils reviennent souvent chez certains de mes contacts Facebook, bien entendus les plus politisés. Même si je ne pense pas appartenir à cette dernière catégorie, j’écris dessus assez souvent. Une des questions récurrentes en ce moment est la position de la droite par rapport à ce mouvement et à la violence d’une partie, non négligeable, de ses participants. Les uns, s’inscrivant dans une filiation révolutionnaire, anarchiste de droite, approuvent la violence, les autres, privilégiant l’ordre, la (...)

La pauvreté est ailleurs

La pauvreté est présente parmi les Gilets jaunes qui occupent les ronds-points. Des études et des documentaires le montrent. Depuis quelques samedis, j'essaie de retrouver des signes de pauvreté chez les manifestants dans les grandes villes. Je vois des vêtements relativement coûteux et des apparences physiques de personnes en bonne santé. Je trouve que la pauvreté est ailleurs. C'est juste un ressenti. (...)

J’aime bien cette idée d’entrer dans des rêves

Deux nouveaux pensionnaires ont rejoint ma bibliothèque : Sérotonine de Michel Houellebecq et Le Meurtre du Commandeur d’Haruki Murakami. Comme le français et le japonais font partie de mes écrivains préférés, j’ai choisi la version papier et non la version numérique. Une élève de terminale m’a dit qu’elle avait rêvé de moi pendant les vacances. Elle avait été obligée de quitter le lycée et se retrouvait face à un très mauvais prof d’éco. J’aime bien cette idée d’entrer dans des rêves. Des élèves de première ont trouvé que les cheveux courts (...)

Je continue dans l'excès

« Lorsque j'entends ce genre de publicité : "papa, pourquoi les mandarins sont chinois et les mandarines espagnoles ?", je me dis que j'ai raté ma vocation et que j'aurais pu faire une brillante carrière dans la publicité. » Un de mes derniers statuts Facebook. Des gens ont été amusés mais personne n’a répondu que j’étais tout de même un bon professeur. La publicité fait plus rêver que l’enseignement. Puisque j’évoque Facebook, voici la dernière petite chose que j’ai rédigée : « A propos de débats, celui de l'âge des femmes que Yann Moix ne peut pas aimer (...)

Reprise

Nous reprenons les cours demain. J’aime les reprises mais j’appréhende un peu de retrouver une ambiance très délétère (heureusement qu’avec les élèves ça va) et de voir comment la journée d’A va se passer. Cela fait en effet un mois qu’elle souffre de vertiges (comme l’année dernière à la même époque) et qu’elle suit un traitement, long à produire son effet. (...)

Walking dead

Comme samedi dernier, mais un peu moins longtemps, j’ai regardé sur RT (une chaîne de télévision auparavant nommée Russia Today), des Gilets jaunes déambuler dans Paris. J’ai de nouveau eu l’impression de voir les walking dead, qui marchent sans savoir où ils vont et qu’il faut de toute force éviter. Cette impression est renforcée par l’un de ces signes qui ne trompent pas : il n’y a qu’une lettre d’écart entre le RIC (le referendum d’initiative citoyenne qui, d’après ces gens, serait une sorte de panacée universelle, censée guérir tous nos maux) et Rick. (...)

Stylos rouges

Imitant les Gilets jaunes, des enseignants en colère ont créé une page Facebook « les Stylos rouges en colère ». J’ai l’impression que cette initiative sera mal vue par une grande partie de la population qui considère les professeurs comme des privilégiés. A croire que chacun a un compte à régler avec un des professeurs de son enfance. Parmi le plus insupportable dans le confusionnisme actuel, il y a cette accusation de dictature (et pire encore, les comparaisons avec le nazisme, la gestapo ou encore les collabos). Il faudrait que certains aillent vivre dans une dictature (...)

Meuble

Un nouveau meuble est apparu dans notre salle à manger, un beau living en bois que nous voulions acquérir depuis quelques mois et qui a bénéficié d’une réduction lors du black friday. Il a été livré en deux parties, dont la plus volumineuse n’entrait pas dans l’ascenseur. Nous l’avons déjà pas mal rempli. La salle à manger est d’un coup devenue plus petite. Je vais pouvoir mieux ranger mes livres (les bibliothèques ont assez souvent bougé ces derniers mois donc les livres se sont retrouvés dans un désordre important, et des verres occupaient une des étagères, le (...)

Sparadrap

J’ai regardé une deuxième fois le dernier épisode de la saison 7 de The Walking Dead sur Netflix pour me le remettre en mémoire avant l’arrivée sur ce site de la saison 8. Mais j’ai l’impression que cette saison va encore mettre un long moment avant d’arriver sur Netflix. Je n’ai pas trop envie d’aller la visionner sur le Netflix canadien. Alexandre Benalla est comme le sparadrap du célèbre capitaine Haddock, s’en débarrasser est plus difficile que de remettre du dentifrice dans son tube. Il a voyagé depuis son licenciement avec un passeport diplomatique et il (...)

Nostalgie et mélancolie

Avant d’écrire, je suis allé visiter une douzaine de 1er janvier de mon Phébus. Je voulais avoir la confirmation d’une certaine constance dans mes propos. Elle existe. Lire ses anciens textes est une bonne illustration du temps qui passe. Dans ses interviews, l’écrivain Nicolas Mathieu (prix Goncourt 2018 pour « Leurs enfants après eux ») distingue la nostalgie et la mélancolie. Pour lui, la première exprime l’idée que c’était mieux avant, pas la seconde. La mélancolie serait alors une nostalgie heureuse, pour reprendre des termes d’Amélie Nothomb (cette conclusion (...)

Une seconde classification

Des lycéens sont entrés dans la contestation, histoire d’augmenter le bazar ambiant. J’espère que notre lycée sera épargné ; nous n’avons pas besoin de cela en ce moment. Une autre classification, lue sur Facebook, d’une personne que j’ai jadis connue grâce à la revue Cancer (Bé Dé-Hel). « Les émeutiers : ceux-là se battent contre la police ou se contentent de lui résister – parfois d’ailleurs après avoir crié « CRS avec nous ». Les vandales : ceux-là veulent expressément casser du flic (ou du « facho »), briser les symboles de l’État capitaliste. Ce (...)

Emeutiers

J’ai regardé les scènes d’émeute hier, puis les images des dégâts provoqués par la violence. Je ne sais pas si j’ai éprouvé une sorte d’intérêt malsain ou une sidération face à des comportements que je ne peux comprendre. Je sais qu’il y a des idéologues, de droite et de gauche, qui, confortablement installés sur un siège sans doute confortable, ou dans leur fauteuil, approuvent cette violence, un peu comme s’ils acclamaient une équipe pendant une rencontre de foot. On peut identifier dans ce mouvement trois sortes d’émeutiers. D’abord les émeutiers (...)

Emeutes

Hier soir, dans un match qualifié de vintage par un journaliste, Saint-Étienne a battu Nantes 3 à 0. J’aime toujours autant les Verts. Une nouvelle fois, et plus encore que samedi dernier, les émeutiers et autres casseurs se sont déchaînés dans Paris, brûlant des voitures, pillant des magasins, s’attaquant aux forces de l’ordre, profitant de l’irresponsabilité des Gilets Jaunes. Depuis quelques années, il y a systématiquement des incidents violents à chaque manifestation (auparavant, ils avaient lieu en fin de manifestation et on parlait d’éléments incontrôlés). On (...)

Une victoire de la raison

Dans une période où elle est pourtant trop souvent absente, la raison a gagné dans la circonscription d’Évry avec la victoire à une élection législative partielle de Francis Chouat, le maire de notre ville. Ce dernier a battu une candidate de la France Insoumise, représentante d’un communautarisme dont Évry n’a surtout pas besoin (aucune ville n’en a besoin d’ailleurs). L’élection a été marquée par une énorme abstention (supérieure à 80%), abstention mise en avant par ceux qui n’ont pas su mobiliser leur électorat potentiel contre le candidat soutenu par le (...)

Solidarité et courage

J’ai été membre du comité d’entreprise et délégué du personnel pendant des années. A ce titre, j’ai défendu beaucoup de personnes, dans la discrétion, et participé à des négociations. J’ai parfois obtenu de bons résultats (même si c’est difficile de vraiment savoir si nos arguments ont fait pencher la balance du bon côté) et d’autres fois échoué (je pense en particulier à une personne que quasiment personne n’a défendu à une certaine époque et qui ressent actuellement un certain malaise). Tout cela pour dire que je n’ai aucune leçon à recevoir en (...)

Solidaire

Hier matin, après la distribution sélective des invitations à la réunion du midi, une des collègues a dit en plaisantant à une autre collègue, engagée dans le mouvement, qui entrait dans la salle des professeurs, « toi je ne t’en donne pas ». Réponse en riant : « non, c’est bien connu, je ne suis pas solidaire ! » La liste noire est composée de personnes réputées trop proches de la direction et non solidaires. (...)

Liste noire

Je suis en colère ce soir. Ce matin, alors que je corrigeais des copies dans la salle des professeurs. J’ai vu des collègues distribuer des feuilles dans les casiers. L’une d’elles ouvrait les casiers en oubliant certains d’entre eux et l’autre mettait les feuilles dedans. Elles savaient quels casiers ne pas ouvrir. Le mien en faisait partie. Je ne suis pas intervenu à cause d’une certaine sidération et parce que je ne connaissais pas la teneur de l’information. Il s’agissait d’une invitation pour une réunion à 12 heures 10 concernant les résultats des négociations (...)

Négociations

Négociations entre la direction, l’OGEC et 8 représentants des professeurs et personnels du lycée qui ont déposé un préavis de grève. Deux syndicalistes extérieurs participent à ces négociations, qui durent plus de 3 heures. (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : février 2003, janvier 2007, février 2007, mars 2007, avril 2007, mai 2007, juin 2007, juillet 2007, août 2007, septembre 2007, octobre 2007, novembre 2007, décembre 2007, janvier 2008, février 2008, mars 2008, avril 2008, mai 2008, juin 2008, juillet 2008, août 2008, septembre 2008, octobre 2008, novembre 2008, décembre 2008, janvier 2009, février 2009, mars 2009, avril 2009, mai 2009, juin 2009, juillet 2009, août 2009, septembre 2009, octobre 2009, novembre 2009, décembre 2009, janvier 2010, février 2010, mars 2010, avril 2010, mai 2010, juin 2010, juillet 2010, août 2010, septembre 2010, octobre 2010, novembre 2010, décembre 2010, janvier 2011, février 2011, mars 2011, avril 2011, mai 2011, juin 2011, juillet 2011, août 2011, septembre 2011, octobre 2011, novembre 2011, décembre 2011, janvier 2012, février 2012, mars 2012, avril 2012, mai 2012, juin 2012, juillet 2012, août 2012, septembre 2012, octobre 2012, novembre 2012, décembre 2012, janvier 2013, février 2013, mars 2013, avril 2013, mai 2013, juin 2013, juillet 2013, août 2013, septembre 2013, octobre 2013, novembre 2013, décembre 2013, janvier 2014, février 2014, mars 2014, avril 2014, mai 2014, juin 2014, juillet 2014, août 2014, septembre 2014, octobre 2014, novembre 2014, décembre 2014, janvier 2015, février 2015, mars 2015.